Calendrier

Partager   

Soyons solidaires, soyons Hyper Chabbat ! par Joël Mergui



En France, en 2015, quatre juifs français sont morts d'être juifs, assassinés par un djihadiste qui leur a dénié le droit de vivre parce que Juifs. Morts de pratiquer le Judaïsme et abattus par un islamiste sans autre foi ni loi que le meurtre et la haine.



En réaction contre ceux qui voulaient museler la liberté d'expression, une chaîne de solidarité s'est mise en place pour que vive un journal condamné par des terroristes. 7 millions de Français ont acquis le dernier numéro de Charlie pour qu'il ne meure pas avec l'assassinat de ses journalistes !



Comme nous nous sommes massivement mobilisés nous aussi dans les rues de Paris, pour défendre la liberté d'expression, décidons de nous engager collectivement dans l'esprit de Kippour, cet appel dont l'écho venu du fond des cœurs juifs rassemble tous les membres dispersés d'une grande famille. Retrouvons-nous solidairement ensemble dans le choix individuel de défendre et d'exercer notre liberté de conscience. Pratiquons la liberté d'être juifs et vivants, en nous réunissant tous en famille ou en communauté, autour des valeurs du chabbat et en particulier d'un Hyper Chabbat, les 6 et 7 février prochain, pour écouter la lecture des 10 commandements. Soyons solidaires des familles des vic¬times et des valeurs de chabbat qui furent les leurs.



Soyons de leur côté, contre les bourreaux et les barbares, soyons juifs plus que jamais. Relevons le défi de réaliser le testament d'un jeune juif assassiné, Yohav Hattab 21 ans qui, quelques heures avant l'irrémédiable, avait demandé à un ami de respecter chabbat. Soyons tous cet ami à qui il avait demandé de prendre le temps de marquer la pause hebdomadaire, de surmonter ce qui d'abord paraîtrait comme une contrainte pour devenir ensuite le symbole de la vraie liberté. Nous qui avons porté la douleur de la vie arrachée de 4 juifs, ne sommes-nous pas leurs amis ? Ne sommes-nous pas cet ami à qui il est demandé de faire un chabbat dont tous les 4 seront à tout jamais privés ?Le chabbat est un passage de témoin. Le signe d'une grande chaîne de transmission qui ne doit jamais se rompre et qui, ve¬nant de nos aïeux, doit se transmettre aux générations futures.



Les terroristes antisémites ont commencé par prendre pour cible nos synagogues, puis nos écoles. Ils sont entrés dans nos appartements à Créteil pour voler et violer. Aujourd'hui, ils ont tué dans un commerce casher, en imaginant pouvoir restreindre la vie juive par la terreur. Qui peut dire ou imaginer qu'il n'est pas concerné ? Nous sommes tous concernés. Qui peut se croire à l'abri ? Nous sommes tous visés. Peu importe au bout du compte que nous soyons juifs pratiquants ou pas. La chasse aux juifs a été à nouveau ouverte après les cris de « Mort aux Juifs » dans les rues de Paris, cet été. Le témoin d'alerte de la com¬munauté juive est passé au rouge vif. Le sang a coulé.Les plus anciens d'entre nous, ceux qui ont connu les camps de la mort et ont réussi à survivre, ceux qui ont vécu la dernière guerre, nous disent revivre une France de 1939, à une époque où l'Europe en pleins bouleversements sociaux, politiques et économiques ouvrait une nouvelle page de son histoire.



Quelle page sommes-nous en train d'ou¬vrir à notre tour ? A quel moment déterminant de l'histoire des juifs de France et du vieux continent participons-nous ou assistons-nous, malgré nous, en éclaireurs d'une nouvelle crise de la conscience européenne ?



Nous sommes tous libres d'être nous-mêmes, de choisir, de prendre en main notre destin. Personne ne nous fera prendre la direction que nous refusons de prendre, au risque d'y perdre notre âme, notre cœur et notre identité. Le peuple juif est un petit peuple par le nombre, ancien, à la mémoire longue et dont les jours - toujours - ont failli être comptés, mais qui subsiste au travers de l'histoire et des civilisations. Envers et contre tous, les juifs et les Justes ont tenu face aux barbares. Ceux qui cherchaient à les anéantir à jamais ont disparu pour toujours de la scène de l'histoire.



Contre ceux qui veulent, ont voulu ou voudront encore tuer la liberté d'être qui nous sommes, la liberté de nous exprimer et de croire en nos valeurs universelles de paix et de vie, ne nous résignons pas ! Levons-nous au contraire, comme se sont levés hier les braves et les Justes. Renforçons par notre solidarité ; ce que les terroristes veulent détruire. En réponse à la terreur voulue à l'Hyper Cacher, soyons Hyper Chabbat !


Mobilisons-nous, pratiquant ou non, laïc ou pas, pour ce qu'il s'agit de défendre, pour la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté de vivre libre et en paix, la liberté d'être juif et démocrate. Les 6 et 7 février prochain, pour la fin du mois de deuil des familles des victimes, pour la lecture des 10 commandements, ayons le courage de nous engager plus nombreux, d'écouter un cours, d'allumer les bougies de chabbat, d'aller à la synagogue et de prier pour leur mémoire, et comme tous les samedi, pour la République Française, pour la sauvegarde de notre beau pays et de ses valeurs. Soyons solidaires, soyons juifs, soyons Hyper Cacher, soyons Hyper Chabbat.