Calendrier

Partager   

Le Président du Consistoire au tombeau de Yossef

Lundi 01 août 2016

Après une initiative avortée en 2011, le Président du Consistoire s’est rendu sur le tombeau de Yossef le 1er août dernier, en territoire sous contrôle palestinien.


Au programme de ce voyage, organisé par la Yechiva Elon Moreh et par Alexandre Gutman, fils du Grand Rabbin René Gutman, étaient notamment prévues la rencontre des personnalités politiques et religieuses de la région ainsi que la visite de la Yeshiva locale. Avec le Grand Rabbin Régional, Rav Elyakim Levanon, le représentant du conseil régional de Samarie, Didi Ben-Tsion, le Directeur du Culte au Conseil Régional de Samarie, Moché Cohen et le Directeur du Conseil municipal, Elyassaf Pashan, Joël Mergui  a pu échanger sur les problématiques liées à cette région sous haute tension ainsi que sur la situation et l’avenir des Juifs de France.

Pour sa première visite sur le tombeau de Yossef, le Président du Consistoire y a été accueilli par des jets de pierres. Nous souhaitons d’ailleurs un prompt rétablissement au soldat blessé jeudi matin par des jets de pierres et de bombes incendiaires alors qu’il escortait le pèlerinage mensuel sur ce site. Selon les accords d’Oslo de 1993 sur l’autonomie palestinienne, le tombeau situé à l’Est de Naplouse devait rester sous le contrôle israélien. Saccagé à plusieurs reprises par les palestiniens, et témoin de nombreuses violences, parfois même mortelles, le site ne peut désormais être visité que furtivement. Accessible une nuit par mois et sous escorte militaire, la liste d’attente de personnes qui souhaitent faire le pèlerinage sur cette tombe est longue de milliers de personnes.

La visite du 1er août « pleine d’émotion, et dont nous nous souviendrons longtemps », comme en ont témoigné les participants, a été organisée en collaboration avec le Conseil régional de Samarie. Ce pèlerinage, symbolique a plus d’un égard, a été l’occasion pour Joël Mergui de revenir sur le lien indissociable entre la terre d’Israël et le peuple juif. « Chaque lieu saint doit être préservé, protégé. On ne renonce pas à notre histoire » a-t-il affirmé peu après dans une interview, remerciant l’Etat d’Israël et son armée de protéger les lieux historiques du judaïsme.



Voir plus d'événements