Calendrier

Partager   

Lyon : Hachnasat Sefer Torah

Dimanche 18 mars 2018


Une magnifique et très émouvante cérémonie s'est déroulée ce dimanche 18 mars dans la Grande Synagogue de Lyon à l'occasion de l'inauguration du Sepher Torah offert par M. et Mme Maurice Lebeau.

Après l'office de minha, le Maître de cérémonie, notre hazan Gilles Kahn, a interprété "Ma Tovou " accompagné par nos organistes Yaël et Ilan Zajtman diplômés du Conservatoire. Le Grand Rabbin Régional, Richard Wertenschlag a rappelé sa proximité avec M. Lebeau qu'il connait depuis des décennies, ainsi que son histoire, ses connaissances et la sympathie qu'il lui porte.

 

Alain Sebban, Président du Consistoire Régional, a ouvert l'Aaron Hakodesch et avec Jean Claude Walter Vice-président de l'A.C.I. Tilsitt, ils ont distribué les Sépharim aux rabbins présents, au hazan honoraire, ainsi qu'à de nombreux administrateurs actuels et anciens pendant que Gilles Kahn chantait "Vayehi Binsoa". Puis tous les porteurs de Sépharim ont fait le tour de la Choule pendant que Gilles Kahn, accompagné par les organistes, chantait " Leha Hagedoula ".

 

Le rabbin Elhadad a rappelé, entre autres, la mémoire des parents Lebowitz disparus, torturés, sans sépulture et de conclure en disant ". En consacrant ce Sépher Torah aujourd'hui, non seulement vous ne vous taisez pas, mais vous redonnez vie à ces suppliciés, vous grandissez et grandirez chaque jour un peu plus ". Sous le chant de " Barouh haba ", M. Maurice Lebeau rentre à nouveau dans la Grande Synagogue, avec le nouveau Sépher Torah accompagné de deux fidèles du Minyane quotidien et après quelques danses il s'assied dans un fauteuil au centre de la Choule.

 

Le rabbin de la Grande Synagogue de Lyon, Nissim Malka, a, entre autres, indiqué qu'il avait entendu parler de Monsieur Lebeau par un ancien Lyonnais, camarade du Séminaire, l'actuel Rabbin de Bordeaux, Emmanuel Valency, qui lui avait dit qu'un homme juif, un peu loin de la communauté, et qui se souvenait, malgré son âge avancé, de pages entières du Talmud, qu'il pouvait réciter par cœur, " cet homme c'est vous M. Lebeau" puis il a rappelé l'origine de Maurice Lebeau, les Lebowitz de Munkacs en Hongrie, à l'époque, dans laquelle se trouvait une très importante communauté juive qui malheureusement en 1944 a été parquée dans 2 ghettos et rapidement déportée vers Auschwitz et Pelachov, parmi eux la famille Lebowitz !

 

Puis ce fut l'écriture des trois derniers mots (douze lettres) ayant permis d'honorer douze personnes, à commencer par M Maurice Lebeau, le rabbin Elhadad,  le rabbin Malka, le Président A. Sebban, Richard Ramet Vice-président de L'A.C.I. Tilsitt, et bien d'autres pour finir par le petit Fils de M. Lebeau. Tous ont eu de la part des rabbanim des Micheberach (bénédictions), puis après Hagbaa, avec le chant " Vezot Hatorah ", il y eut des danses avec les sépharim et M. Lebeau ayant retrouvé sa jeunesse malgré ses 95 printemps nous a étonné en dansant avec son nouveau sepher.

 

Le Président Marcel Dreyfuss a demandé à Mme Lebeau de se placer à côté de son mari pendant son discours, car nous n'étions plus en période de prière. Il a chaleureusement remercié Mme Lebeau car c'est elle qui a eu cette excellente idée d'offrir un Sépher Torah à la Grande Synagogue de Lyon. Puis il a rappelé l'historique de ce don qui l'a rempli de bonheur et de joie, Il avait rapidement réuni le rabbin Elhadad et le rabbin Malka afin de trouver avec eux et la famille Lebeau le Sépher qui leur convenait le plus, tant au niveau écriture, manteaux que couronne et Yad et grâce aux efforts de tous, nous avons pu le réceptionner avant Pessah. Après avoir dit, au nom des administrateurs, toute sa reconnaissance, il a rappelé la mémoire des parents Lebowitz disparus tragiquement pendant la Shoah et a souhaité à M et Mme Lebeau une longue vie jusqu'120 ans en parfaite santé.  Après des chants " Yimloch " et " Yehalelou " et des danses, les Sépharim furent rentrés dans l'Aaron Hakodech.

 

Le rabbin Moché Lewin, Conseiller spécial du Grand Rabbin de France, venu spécialement pour l'occasion à Lyon, a souligné la coïncidence de la date avec les sacrifices offerts par les princes lors de l'inauguration du tabernacle au lendemain de Roch Hoddech au mois de Nissan. Il s'est interrogé sur le fait que dans la Paracha de Vayikra, lue la veille, les offrandes facultatives Chlamim précédaient celles qui étaient obligatoires.

 

Pour conclure il a rappelé que le sacrifice de Chlamim a pour vocation de faire régner l'harmonie entre l'homme et Dieu, ce sacrifice lui permettant de s'élever bien davantage vers le créateur, et de dire à M. et Mme Lebeau, qui n'avaient aucune obligation d'offrir ce magnifique Séfer Torah, qu'ils deviennent aujourd'hui l'illustration de cet élan de cœur qui les élève spirituellement.

 

Après la prière d'Arvit, la famille Lebeau convia les nombreux fidèles présents à un copieux et excellent buffet dînatoire dans la salle Jospe.

 






lyon sefer tora

Voir plus d'événements